Comment fabriquer une rampe de trottinette ?

janvier 27, 2020 0 Par Marc

Longtemps utilisée par les enfants dans la cours de récré, la trottinette n’est aujourd’hui plus limitée à un simple jouet. Et pour cause, elle a réussi à s’imposer dans la cours des grands et plait à tous. Depuis quelques années, la trottinette fait même partie des moyens de déplacement les plus plébiscités dans le monde entier. Si sa présence dans les rues de toutes les villes ne surprend plus, une autre utilisation type d’utilisation le hisse au-devant de la scène, actuellement. En effet, les joueurs de trottinettes professionnels sont également de plus en plus nombreux. Mais contrairement aux joueurs de skates, les parcs spécialisés pour l’entrainement à la trottinette ne sont pas encore très nombreux.  La plupart des joueurs se décident donc à fabriquer leur propre rampe pour s’entrainer.

Les matériaux dont vous aurez besoin

  • Contreplaqué – 4 x 8’ avec une épaisseur de ¾ »
  • Panneau – 4 x 8’ avec une épaisseur de ¼ »
  • Vis 1 5/8″
  • Vis 2 ½ »
  • Acier – 10 x 4’ avec une épaisseur de 3/16″

Les outils à utiliser

  • 1 mètre ruban
  • 1 crayon
  • 1 perceuse
  • 1 scie circulaire
  • Foret 3/16″
  • Foret 3/8″

Les étapes à suivre pour la construction de votre rampe

Que vous êtes plus attiré par les trottinettes électriques ou les trottinettes classiques, fabriquer votre propre rampe se révèle comme étant une excellente idée pour progresser efficacement dans le domaine et gagner en performance. Aujourd’hui, bien que la trottinette n’est plus considérée comme étant un simple « jouet », il y a encore peu d’endroit où les personnes qui souhaitent se professionnaliser évoluent correctement. D’où l’importance d’avoir votre propre rampe pour les entrainements ou pour recevoir des compétitions de petite (et même grandes) envergure.

Trouver l’espace adéquat

Comme tout autre sport, la trottinette aura des bienfaits importants sur votre santé physique, mentale et morale. À condition de le pratiquer régulièrement et dans les bonnes conditions. Parmi les conditions indispensables : trouver un endroit où vous pouvez pratiquer en toute sécurité et sérénité. Avant de se lancer dans la construction de votre rampe, il convient de bien délimiter l’escape que vous avez à votre disposition. Vous devez répondre à deux questions bien précises : est-ce que l’endroit disponible vous permet une pratique sereine et est-ce que la rampe ne gênera pas lorsqu’elle ne sera pas utilisée ? En effet, si vous décidez de construire votre propre rampe, vous devez prendre en compte la question du rangement. Prenez également le temps de vous renseigner sur les règles qui régissent ce type de construction au sein de votre municipalité.

Créer votre plan

Avant de vous lancer dans n’importe quelle conception, la mise en place d’un plan est indispensable. Une fois que vous aurez obtenu les bonnes dimensions de l’endroit où vous souhaitez l’installer, vous pouvez commencer à esquisser un plan personnalisé de votre future rampe pour trottinette. Bien évidemment, si vous n’êtes pas habitué à ce genre de construction, il vous sera possible de trouver des plans de rampe de trottinette professionnels sur internet. Vous n’avez pas à investir dans des logiciels de conception couteux. Il suffit de trouver des sites ou les plans sont gratuits. Soyez imaginatif concernant le design et n’ayez pas peur de faire les choses « autrement ». Néanmoins, gardez toujours les pieds sur terre et faites un plan qui répond efficacement à vos attentes et vos exigences. Cette rampe doit être praticable.

Soigner les fondations

Les fondations sont la partie la plus importante d’une rampe. Et pourtant, elles sont très souvent négligées. Que vous décidiez de faire votre construction en intérieur ou à l’extérieur, assurez-vous que le sol soit bien stable et solide pour contenir la rampe. Il n’est pas toujours indispensable de fixer la rampe au sol. Et pour cause, vous devez faire en sorte que l’installation puisse se décoller si vous avez envie de le déplacer. D’où la nécessité de choisir, ou construire, une fondation dans les normes.

Commencer par les côtés

La rampe peut être aussi grande que l’espace disponible. Faites donc en fonction des dimensions utilisables. Pour être dans les mesures, commencez par couper les côtés de la rampe. Les deux côtés proviennent du morceau de contreplaqué, et ils doivent mesurer 5 pieds et 6 pouces de longueur. Pour l’arrière de la rampe, elle devrait faire, environ, 1 pied et 6 pouces. Pour finir, la hauteur de l’avant se limitera à 1 ½ pouce.

Lier les connexions

Les connexions, ce sont les moyens qui vous permettent d’assembler les différentes parties de la rampe de trottinette. La plupart des bricoleurs utilisent deux vis à tête plate. Le contreventement et le support secondaire ajoutent plus de stabilité à la rampe. Vous souhaitez renforcer la structure ? Plusieurs alternatives s’offrent à vous : les supports de solives, les blocs de vis sous les poutres horizontales, etc.

Ajouter le contreplaqué

La prochaine étape consister à appliquer le contreplaqué. Les mesures données ne sont qu’indicatives, la taille dépendra donc des dimensions finales de votre rampe. Assurez-vous seulement qu’une extrémité recouvre entièrement le cadre et que l’autre touche la surface du sol.

Sceller la rampe

Le collage et l’étanchéité des rampes à tous les endroits est une étape des plus importantes. Vous ne devez donc rien négliger. Bonne nouvelle : il s’agit d’une étape rapide et facile à réaliser. Quoi qu’il en soit, prenez bien votre temps car c’est à ce moment que vous garantissez la solidité et la durabilité de votre rampe. Vous pouvez utiliser de la colle blanche pour une plus grande stabilité. Mais gardez toujours en tête le côté « esthétique ». Assurez-vous que tout soit bien à votre goût.

Finaliser la surface de la rampe

La surface de la rampe dépendra grandement du type de trottinette que vous utilisez. N’oubliez donc pas de consulter ce comparatif pour trouver le modèle qui vous convient le plus. Une fois fait, vous aurez le choix entre le contreplaqué ou le panneau dur. Quoi que vous choisissez, assurez-vous de toujours protéger le matériel contre les intempéries. Vous pouvez donc être mené à peindre la surface avec une peinture résistante à l’eau.