Comment préparer le meilleur café possible ?

janvier 27, 2020 0 Par Marc

Il existe quelques techniques qui permettent d’améliorer immédiatement la qualité de votre
café, quelle que soit votre machine à café.
Nous dévoilons ici les conseils incontournables pour réaliser un succulent café.

Acheter du café en grains entiers

Une tasse de café n’est bonne que dans la mesure où les grains de café avec lesquels vous
faites votre café sont de bonne qualité.
Si vous achetez des sacs de café pré-moulu, vous commencez mal. Commencez plutôt par
des grains entiers.
La raison pour laquelle la plupart des compagnies de café n’indique pas la date à laquelle le
café a été torréfié est que les produits que vous trouvez sur les étals de vos épiceries sont
probablement présent depuis des mois…
Le café atteint sa saveur maximale quelques jours seulement après avoir été torréfié et
devrait être consommé dans le mois qui suit sa date de torréfaction.
Pour vous pourvoir en café frais, adressez-vous aux cafés de votre région. Certains torréfient
sur place ou proviennent de torréfacteurs locaux qui torréfient en petites quantités, ce qui
signifie ordinairement du café plus frais.

Conservez correctement les grains

Conservez votre café correctement et vous garderez sa saveur fraîche plus longtemps.
Pour conserver le café plus longtemps, assurez-vous de le conserver correctement. Alors
qu’un contenant sous-vide est recommandé, un simple bocal type « le parfait » avec un joint
suffira pour la plupart des gens.
Si vous avez plusieurs bocaux de grande taille, le mieux serait de déplacer le café dans un
bocal de taille plus appropriée car plus il y a d’air plus votre bocal plus votre café se
dégradera. Un bocal de taille moyenne est parfait pour conserver l’équivalent d’un sachet de
café. Au fur et à mesure que vous vous puisez dans vos réserves, vous pouvez réduire la
taille du bocal vers un bocal plus petit, ou même utiliser des pots de confiture ou encore
dans un pot de gelé pour conserver les portions pré pesées pour les plus prévoyant.

Comment et quand broyer les grains

Moudre votre café immédiatement avant de le préparer pour une saveur maximale.
Les experts disent que le café commence à perdre sa saveur dans les 30 minutes qui suivent
sa mouture. C’est pourquoi il est préférable de moudre sur place, juste avant de préparer
une tasse.
La taille et la consistance de la mouture comptent aussi beaucoup. Moudre trop
grossièrement vous procurera un café peu fort en goût. Moudre trop finement et vous
obtiendrez un café qui aura un goût amer. La plupart des cafetières au goutte-à-goutte
exigent une mouture moyenne.
À moins que vous ne souhaitiez dépenser plus de 150 € pour un grinder automatique de
qualité, un moulin à café manuel est le moyen le plus abordable afin d’obtenir une mouture
agréable et régulière, bien qu’il nécessite une petite quantité de travail manuel.
Les broyeurs à lames fonctionnent également, mais produisent des particules de taille
irrégulière, ce qui peut entraîner une surextraction.

La bonne façon de mesurer votre café

Mesurez le café au poids plutôt qu’au volume.
Pour faire un meilleur café, il faut éliminer les variables, et une façon de le faire est d’utiliser
la même quantité de café par unité d’eau chaque fois que vous infusez. L’utilisation d’une
balance numérique pour mesurer ne prend qu’une seconde et vous permet de mieux
calibrer la quantité de café et d’eau utilisée à chaque fois.
Idéalement, un rapport de 1 pour 20 (c’est-à-dire une portion de café pour 20 portions
d’eau, soit environ 7,5 g de café pour 150 ml d’eau) donne une tasse de café assez forte. Cela
dit, certaines personnes vont jusqu’à 1 pour 14 ou jusqu’à 1 pour 30. C’est à vous de décider
ce qui a de mieux en fonction de vos goûts.

Pré-infusez

Il y a de fortes chances que votre cafetière au goutte-à-goutte saute une étape cruciale
comme les percolateurs qu’il ne faut d’ailleurs pas confondre avec les systèmes barista, vous
trouverez ici une définition du fonctionnement d’un percolateur.
La plupart des cafetières automatiques ne préparent pas correctement le marc de café pour
une extraction complète. Le versement manuel sur les cônes (ce qui n’est pas sans rappeler
les machines automatiques « goutte à goutte ») nécessite une pré-infusion. Ceci prépare le
café en versant de l’eau chaude sur la mouture pour aider à libérer le gaz carbonique qui
reste du processus de torréfaction. Cette étape permettra au dioxyde de carbone de jouer
son rôle pendant le processus de brassage, ce qui affaiblira la teneur.
Pour pré-infuser votre café, insérez un filtre dans la trémie et ajoutez votre marc de café.
Utilisez ensuite une bouilloire pour préchauffer environ 50 millilitres ou un quart de tasse
d’eau. Versez lentement l’eau chauffée, en vous assurant de bien tout mouiller. Laisser
reposer pendant environ 45 secondes avant de mettre la cafetière en marche.

Brasser à la bonne température

Beaucoup de cafetière au gouttes à gouttes automatiques n’atteignent pas la température
de brassage optimale.
Une autre étape que beaucoup de cafetières automatiques omettent, est d’atteindre une
température optimale. La température d’infusion souhaitée pour le café se situe entre 90 et
95 degrés. Les nouveaux modèles haut de gamme disposent parfois d’un réglage manuel de
la température, mais ce n’est pas le cas pour les modèles plus anciens et moins chers.
Pour vous assurer que votre cafetière est suffisamment chaude, faites-la fonctionner sans
café dans la trémie et utilisez un thermomètre pour mesurer la température. Si vous le
pouvez, essayez de mesurer la température pendant le processus de brassage, car la
température de l’eau baisse lorsqu’elle passe dans la trémie.
Gardez à l’esprit, cependant, que vous ne devez pas dépasser 95 degrés, sinon le café va
« brûler ».

Utiliser la bonne eau

La qualité de l’eau que vous utilisez est un autre aspect souvent négligé lors de la
préparation du café. L’utilisation d’eau dure et pleine de minéraux ne se liera pas bien avec
les particules dissoutes du café, ce qui conduira à un café faible en goût. De plus, cette
teneur plus élevée en minéraux entraîne également des accumulations dans votre cafetière,
telles que des dépôts de calcaire. Pour ce faire, vous devrez détartrer votre cafetière plus
souvent.
D’autre part, l’eau fortement filtrée ou distillée peut être tout aussi destructrice pour votre
équipement. Bien qu’elle ne cause pas autant d’accumulation, le manque d’ions et de
minéraux obligera l’eau à lessiver les minéraux des composants métalliques et à dégrader les
performances de la machine avec le temps.
Nous espérons que ces conseils vous permettront de réaliser le meilleur café qu’il soit
possible et ainsi épater votre entourage.